LE NAADAM D'OULAN-BATOR se déroule les 11 et 12 juillet et coïncide avec la fête de l'indépendance. Certains Naadam ruraux se déroulent avant ou après celui d'Oulan-Bator. Il y a la parade dans la ville et les 3 épreuves traditionnelles: la lutte, le tir à l'arc et les courses de chevaux

Parade du Naadam à Ulan Bator

P7100025

P7100021

P7100042

P7100038 (2)

P7100048

P7100035 (2)

Les courses de chevaux sont très prisées des Mongols et le Naadam déplace une foule de spectateurs. Les cavaliers ont entre 5 et 12 ans et font courir les chevaux en campagne sur des distances de 15 à 30 km. Il est possible de voir arriver un cheval sans son cavalier (mais pas l'inverse).

En même temps que le Naadam, le rassemblement est un lieu de divertissement semblable à la fête de l'huma: restauration et animations diverses sont proposées aux badauds. Mais à l'arrivée des courses tous veulent une place privilégiée face à la ligne d'arrivée et les encouragements fusent de toutes parts. 

P7110064

P7110069

P7110070

P7110073

P7110083

P7110096

P7110101

P7110102

P7110105

P7110108

P7110110

P7110112

Les archers au masculin comme au féminin

P7120125

P7120126

P7120127

P7120128

P7120129

P7120130

Après les enfants pour les courses de chevaux, la mixité pour le tir à l'arc il reste les épreuves de lutte. La légende raconte qu'une amazone a participé une fois à la lutte et a écrasé tous les hommes. Ceci explique qu'aujourd'hui la veste de lutte a une ouverture sur la poitrine, excluant de fait les femmes de la compétition.

P7120138

P7120139

P7120141

P7120142

P7120144

P7120145